Navigation Menu
ALLEMAGNE

ALLEMAGNE

By on Juin 30, 2014 in Interviews | 0 comments

L’ALLEMAGNE ET L’EUROPE VUES PAR: ALEXANDER NÜTZENADEL    . Victor et Louis avec l’historien allemand Alexander Nützenadel . Alexander Nützenadel est un historien et professeur d’histoire allemand, il est professeur et chercheur à l’Université Humboldt de Berlin. Il a étudié notamment à Rome et à l’Université de Columbia. . Interview publiée en partenariat avec  .   I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il y a un nombre très important d’évènements fondamentaux dans l’histoire allemande. S’il fallait ne conserver que les plus décisifs, le premier serait selon moi la Seconde Guerre mondiale. Evidemment, on pourrait en citer d’autres auparavant, Charlemagne, le Saint-Empire Germanique, la guerre de 1870 ou encore la Première Guerre mondiale. Mais la place occupée par la Seconde Guerre mondiale est tellement prédominante dans la mémoire et les représentations collectives qu’elle constitue le début d’une nouvelle histoire allemande. Cet événement, et le rôle joué par l’Allemagne, sont encore très présents dans toute l’Allemagne actuelle. Si l’Allemagne en tant que véritable Etat-nation n’existe que depuis 1871, elle a connu bien avant une tradition autocratique. D’une certaine manière, cette tradition autocratique a marqué profondément toute la société allemande, et la période nazie est l’aboutissement de cette tradition, poussée à son paroxysme. On observe donc que toute l’histoire allemande est liée à la Seconde Guerre mondiale. Evidemment, on ne peut pas considérer qu’elle conduit naturellement à ce drame, mais on trouve une juxtaposition d’éléments et de pratiques sociales qui trouvent un écho dans le régime nazi. Par ailleurs, il faut évoquer la Seconde Guerre mondiale, car tout ce qui a été et ce qui est fait en Allemagne jusqu’à aujourd’hui, a un lien direct ou indirect avec cette période. Cela a marqué durablement la manière dont les Allemands conçoivent leur nation et leur histoire. Enfin, il faut, de manière plus positive, parler de la réunification. Elle a officiellement lieu le 3 octobre 1990, et c’est un moment décisif pour l’histoire allemande, et européenne. Même si cela a posé de nombreux problèmes logistiques, économiques et politiques, cette réunification est finalement un processus plus long qui conduit directement à l’Allemagne actuelle, et permet de la comprendre vraiment.   II. Selon...

Read More
DANEMARK

DANEMARK

By on Juin 18, 2014 in Interviews | 0 comments

LE DANEMARK ET L’EUROPE VUS PAR: ULF HEDETOFT . Victor et Louis aux côtés de l’historien danois Ulf Hedetoft  . Ulf Hedetoft est un historien et un chercheur en Sciences Politiques danois, il dirige le « Centre for Modern European Studies » de l’Université de Copenhague. C’est aussi le directeur et le fondateur du Centre de Recherche sur les Migrations au Danemark. . Interview publiée en partenariat avec  .     I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Je pense qu’il faut commencer au milieu du XIXème siècle, même s’il y a eu de nombreux événements décisifs avant cela, on considère habituellement que l’histoire nationale prend une nouvelle dimension en 1864. C’est l’année de la Guerre des Duchés, qui opposa le Danemark à la Prusse. A la fin du conflit, le Danemark avait perdu plus de la moitié de son territoire. Il faut savoir que près de cinquante ans avant cet événement,  le pays avait déjà perdu la Norvège, qui était passée sous le contrôle de la Suède. La Guerre des Duchés est décisive, car elle a montré la fragilité danoise de l’époque, notamment en face des pays les plus impérialistes d’Europe. Mais, même si le Danemark fut décimé et considérablement réduit, cela a surtout entrainé une réévaluation des bases, des fondements qui pouvaient permettre à un petit pays comme le notre de survivre. Le Danemark, qui était un pays majoritairement agricole, a évolué pour devenir un pays industrialisé et moderne. Cette évolution, cette réévaluation, a concerné la culture danoise, mais aussi la politique, la diplomatie et l’économie nationale. D’un point de vue culturel, c’est le moment où l’idée d’un « petit Danemark », au sein de l’Europe par exemple, s’est imposée. Cette idée est avant tout celle de la survie culturelle d’un petit pays, entouré de grandes nations rivales qu’étaient la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne naissante ou encore la Russie. Cependant, après la défaite de l’Allemagne lors de la Première Guerre mondiale, le Danemark a réussi à obtenir deux référendums dans les duchés qui avaient été annexés en 1864. Ces référendums, en 1920, ont permis au pays de récupérer une partie de ses anciens territoires. C’est un événement...

Read More
SUÈDE

SUÈDE

By on Mai 22, 2014 in Interviews | 0 comments

LA SUÈDE ET L’EUROPE VUES PAR: ELISABETH ELGÁN . Victor et Louis avec l’historienne suédoise Elisabeth Elgán   . Elisabeth Elgán est une historienne et une professeure d’histoire suédoise. C’est une spécialiste de l’histoire politique moderne de la France et de la Suède, notamment dans une logique comparée. Elle s’intéresse aux rôles des hommes et des femmes au sein de l’histoire politique.   . Interview publiée en partenariat avec  . I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il s’agirait tout d’abord de définir l’événement. Sur le temps long, je mentionnerais d’abord la période de 200 ans de guerres européennes du XVIème au XVIIIème siècle, qui incluait la Suède mais aussi la Russie, le Danemark, la France et les différents états allemands. C’est la période la plus importante pour l’histoire suédoise, si l’on fait commencer l’histoire aux premières sources écrites, qui sont arrivées très tardivement pour la Suède, soit la fin du Moyen-Age. La Suède était un pays périphérique qui à mis longtemps à utiliser l’écriture. Avant le XIIIème siècle, il s’agit d’archéologie pour les Suédois. Alors que la Suède était un pays pauvre et périphérique, au XVIème siècle apparaît l’Etat suédois, uni sous un roi, qui va commencer à s’affirmer en faisant la guerre. Les motifs de ces guerres sont encore débattus, afin de savoir si c’était pour accroître les ressources, récupérer des terres, ou bien simplement pour la gloire. Cette période de guerre a été décisive pour la suite, car un pays pauvre qui fait la guerre a besoin d’une bureaucratie très efficace. Ainsi, à partir du XVIIème siècle se développe une bureaucratie centralisée, et qui persiste en partie aujourd’hui. De ce point de vue, la Suède et la France ont beaucoup de ressemblances. Aujourd’hui des politologues s’interrogent pour savoir pourquoi un pays est agréable à vivre et réussi économiquement et socialement. Avant on attribuait cela à la démocratie mais des chercheurs suédois ont davantage mis en avant l’organisation sociale et la stabilité, qui sont les vrais garants du bien-être d’une société. La bureaucratie efficace a donc été la clé de la réussite pour la Suède, qui était un pays peu peuplé, pauvre, au climat rude, avec...

Read More
FINLANDE

FINLANDE

By on Mai 21, 2014 in Interviews | 0 comments

LA FINLANDE ET L’EUROPE VUES PAR: HENRIK MEINANDER . Henrik Meinander . Henrik Meinander est un historien et un professeur d’histoire finlandais, il est membre de la Société Finlandaise des Sciences et des Lettres. Cet ancien directeur de la section histoire de l‘Université d’Helsinki est diplômé de l’université de Glasgow et docteur à l’université d’Helsinki.   . Interview publiée en partenariat avec   . I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   La réponse la plus commune à cette question pour les Finlandais est probablement la date de la déclaration d’indépendance de la Finlande, le 6 décembre 1917. D’un point de vue national, et notamment en ce qui concerne le développement de l’Etat finlandais, cette date relève d’une grande importance, à bien des égards. Mais en considérant la Finlande dans un contexte culturel et géopolitique plus vaste, trois autres événements doivent être mentionnés: d’abord, l’intégration progressive de la Suède et de la Finlande dans un royaume uni par la religion luthérienne au cours du XVIème siècle. Ensuite, la création de Saint-Pétersbourg en 1703, ce qui a fondamentalement transformé la position géopolitique de la Finlande. Le pays est passé du statut de simple région de Suède à une zone frontalière à proximité de la nouvelle capitale de la Russie, ce qui change évidemment tout. Enfin la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle la Finlande, malgré deux guerres contre l’Union Soviétique fut capable rester libre. Le pays pouvait donc récupérer rapidement après le conflit et se reconstruire. La grande majorité des Finlandais associe la Seconde Guerre mondiale à un changement décisif pour l’histoire du pays.   II. Selon vous, quels sont les personnages considérés comme les plus importants de l’histoire de votre pays ?   Dans le récit patriotique de la Finlande, les réponses les plus fréquentes à cette question sont probablement le philosophe de l’Etat Johan Vilhelm Snellman (1806-1881), le baron Carl Gustaf Emil Mannerheim (1867-1951) et président Urho Kekkonen (1900-1981). . Johan Vilhelm Snellman . Carl Gustaf Emil Mannerheim . Urho Kekkonen . Chacun d’eux a joué un rôle central dans la vie politique en Finlande pendant plus de trois décennies et avait déjà atteint de leur vivant...

Read More
ESTONIE

ESTONIE

By on Mai 20, 2014 in Interviews | 0 comments

L’ESTONIE ET L’EUROPE VUES PAR: MAREK TAMM . Victor et Louis avec l’historien estonien Marek Tamm . Marek Tamm est un historien et un professeur d’histoire culturelle estonien, il est professeur associé à l’Institut des Humanités d’Estonie à l’Université de Tallinn. Ce diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris est docteur en histoire de l’Université de Tallinn. . Interview publiée en partenariat avec   .   I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il y a plusieurs manières de répondre à cette question. Il faut d’abord distinguer la mémoire collective et l’historiographie scientifique ; puis distinguer ce que pensent les Estoniens en général et ce que pensent les historiens en particulier. Je me place ici avant tout dans la perspective de la mémoire collective des Estoniens. Mais bien sûr, il y a des points de convergence entre ces différentes positions. L’idée de l’indépendance structure l’histoire de l’Estonie, que ce soit du point de vue de la mémoire et de l’historiographie. La proclamation de l’indépendance de l’Estonie, le 24 février 1918 est considérée comme l’évènement fondateur de l’histoire nationale. Dans la mémoire collective, toute l’histoire du pays est interprétée comme un processus vers l’indépendance. Ce désir, souvent imaginaire d’ailleurs, est censé donner un sens aux évènements historiques. Par exemple, dans les médias et dans les manuels d’histoire, « une ancienne bataille pour la liberté » au XIIIème siècle, pendant la période des Croisades, est particulièrement mise en valeur. Cette bataille contre les Croisés venus d’Allemagne ou du Danemark est considérée dans la mémoire collective comme une guerre d’indépendance. En réalité, c’est un anachronisme. On trouve donc plusieurs évènements liés entre eux, depuis le début du XIIIème siècle, qui forment ce que j’appelle « une grande guerre d’indépendance ». Le deuxième évènement très important pour lequel mémoire et histoire se rejoignent, c’est la restauration de cette indépendance le 20 août 1991. Après l’effondrement de l’URSS, l’Estonie retrouve enfin son indépendance. Ces deux évènements liés à l’indépendance marquent particulièrement l’histoire du pays. On peut aussi considérer une deuxième manière de répondre à cette question, selon la définition qu’on donne au terme d’évènement. Un évènement peut être une date très précise, ou bien...

Read More