Navigation Menu
IRLANDE

IRLANDE

By on Juil 25, 2014 in Interviews | 0 comments

L’IRLANDE ET L’EUROPE VUES PAR: MARY E. DALY . Victor et Louis avec l’historienne irlandaise Mary E. Daly . Mary E. Daly est une historienne et une professeure d’histoire irlandaise. Elle enseigne au University College de Dublin, dont elle est responsable de la faculté d’Histoire. Elle est notamment diplômée de l’Université d’Harvard et elle a été élue à la Royal Irish Academy. . Interview publiée en partenariat avec    . I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il me semble que l’évènement le plus important de l’histoire récente de l’Irlande a eu lieu le 1er août 1800. C’est le jour de la proclamation par la Grande-Bretagne d’un « acte d’union » unissant totalement l’Irlande au nouveau Royaume-Uni. L’Acte d’Union de 1800 donc unit le royaume unifié de Grande-Bretagne –lui-même résultat d’une union des royaumes d’Angleterre et d’Écosse depuis l’Acte d’Union de 1707 –et le royaume d’Irlande. Il donne ainsi naissance au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande. Bien que l’acte lui-même ait été voté le 2 juillet 1800, l’union devint effective seulement le 1er janvier 1801. Avant cet Acte, l’Irlande est liée par une union personnelle à l’Angleterre depuis 1541, quand la minorité protestante dominant le Parlement d’Irlande a voté l’Acte de la couronne d’Irlande de 1542, proclamant le roi Henri VIII d’Angleterre roi d’Irlande. Par la suite, La Grande Famine, qui a eu lieu entre 1845 et 1852 modifie totalement l’histoire et la destinée de l’Irlande. Cette catastrophe fut en grande partie le résultat de cinquante années d’interactions désastreuses entre la politique économique impériale britannique, des méthodes agricoles inappropriées et l’apparition du mildiou sur l’île, un parasite qui anéantit presque intégralement les cultures locales de pommes de terre, nourriture de base des paysans irlandais, qui représentaient l’immense majorité de la population. Cet évènement a généré, pour l’Irlande, un profil démographique unique. Même si ce n’est pas la seule cause et la seule raison ; cette crise entraine une émigration sans précèdent. Le début du XXème siècle, marqué par le Première Guerre mondiale mais aussi et surtout par la guerre d’indépendance de l’Irlande entre 1919 et 1921, est décisif. Après la guerre d’indépendance, la guerre civile, entre juin 1922...

Read More
ROYAUME-UNI

ROYAUME-UNI

By on Juil 25, 2014 in Interviews | 0 comments

LE ROYAUME-UNI ET L’EUROPE VUES PAR: TIMOTHY GARTON ASH . Victor et Louis avec l’historien anglais Timothy Garton Ash . Timothy Garton Ash est un historien anglais, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est. C’est aussi un journaliste et un essayiste reconnu.  Il est actuellement professeur en études européennes à l’université d’Oxford. . Interview publiée en partenariat avec    I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il y en a beaucoup. Le premier évènement crucial est, à mes yeux, lorsque les îles britanniques ont été géographiquement détachées du continent européen. L’Angleterre était unie en un seul royaume avec un seul gouvernement national. En cela le pays était en avance sur les autres pays européens. Nous avons donc eu en Angleterre cette formidable continuité, pour former un seul État, une seule monarchie. Ce ne fut pas encore la naissance d’une Nation, car il y eut plus tard la conquête normande, des mélanges de populations. Cette unité de l’Etat n’eut qu’une seule interruption avec la Première Révolution anglaise, qui fut une guerre civile, en 1641. Puis avec la conquête normande en 1066, et pour les siècles qui ont suivi, l’Angleterre est devenue un pays européen. Jusqu’à la perte de Calais au XVIème siècle, l’Angleterre n’était pas séparable de l’Europe continentale. Nous avons donc une vraie continuité pendant cette très longue période. Aujourd’hui, on fait souvent référence à « l’événement » qu’a été l’empire britannique d’outre-mer, et la naissance du monde anglophone : Etats-Unis, Canada, Nouvelle Zélande, Australie, Afrique du Sud… Cela a effectivement montré la vraie dualité qui existait entre l’île et l’Empire ; mais cette période n’a duré que 400 ans, si on peut dire cela. Certains sont partisans de l’idée que l’empire a d’abord été une colonisation interne, au sein des îles britanniques, avec la conquête de l’Ecosse et du Pays de Galles. Ceux là même verraient le référendum pour l’indépendance de l’Ecosse quasiment comme une continuation de la décolonisation. Il est capital de se rappeler que Winston Churchill, qui symbolisait la puissance de cet empire libéral, parlait très bien le français, avait de profondes affinités avec la France, et y avait passé beaucoup de temps. Lorsque l’on observe...

Read More
BELGIQUE

BELGIQUE

By on Juil 7, 2014 in Interviews | 0 comments

LA BELGIQUE ET L’EUROPE VUES PAR: DAVID ENGELS . L’historien belge David Engels . David Engels est un historien et un professeur d’histoire belge, il est titulaire de la chaire d’histoire romaine à l’Université Libre de Bruxelles. Il est aussi diplômé en histoire, philosophie et en sciences économiques à l’Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle.  . Interview publiée en partenariat avec    . I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   C’est une question délicate, car la Belgique est un cas un peu particulier. L’idée même de la définir comme un « pays » au sens propre n’est pas évidente. Le premier évènement qui me viendrait à l’esprit illustre d’ailleurs parfaitement ce problème, puisqu’il s’agit évidemment de la création quasi « ex nihilo » de la Belgique en 1830 et dans les années suivantes. Cet acte était au départ motivé par un sentiment religieux catholique opposé au protestantisme des Pays-Bas protestants. Mais avec le déclin du christianisme partout en Europe, il est devenu de plus en plus difficile de distinguer ce qui unit véritablement la Belgique d’aujourd’hui. Ma position au sein de la Belgique est d’ailleurs un peu singulière car j’appartiens à la petite minorité des Belges germanophones, qui comptent près de 70 000 personnes. Cette minorité ne fait partie du pays que depuis le traité de Versailles, ce qui montre un peu plus le caractère assez artificiel de l’État-Nation belge actuel. Si vous demandez à un Wallon et à un Flamand ce qui les unit, à part le fait de vivre à l’intérieur de frontières communes, ils auront beaucoup de mal à trouver une réponse rapide et simple. Certes, Bruxelles joue un rôle important qu’il ne faut pas négliger en tant que capitale économique et institutionnelle du pays. Mais cela n’est pas suffisant pour unir véritablement des populations aussi variées, d’autant plus que l’attachement commun à Bruxelles repose surtout sur le refus de laisser la ville à l’autre. On peut aussi citer quelques traditions gastronomiques ou le fameux esprit de compromis des Belges, mais il s’agit là plutôt d’un Ersatz d’identité qui n’a rien à voir, par exemple, avec la force de cohésion de l’identité française qui se décline par le partage de la langue...

Read More
LUXEMBOURG

LUXEMBOURG

By on Juil 3, 2014 in Interviews | 0 comments

LE LUXEMBOURG ET L’EUROPE VUS PAR: MICHEL PAULY     Victor et Louis avec l’historien luxembourgeois Michel Pauly . . Michel Pauly est un historien et un professeur d’histoire luxembourgeois, professeur d’histoire contemporaine à l’université du Luxembourg. . Interview publiée en partenariat avec    . I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il me semble que le plus logique est d’aller du plus récent au plus ancien, parce que c’est l’histoire récente qui marque le plus la génération actuelle. Dans cette logique, c’est la Seconde Guerre mondiale qui a joué le rôle le plus important, et c’est sans doute la réponse que vous recevez le plus dans les différents pays européens. La Seconde Guerre mondiale est essentielle pour comprendre l’Europe actuelle, puisque c’est en sortant de cette barbarie que les responsables politiques ont voulu modifier leur attitude, leur manière de concevoir les relations internationales. La Seconde Guerre mondiale a marqué toute une génération au Luxembourg, beaucoup plus d’ailleurs que la Première Guerre mondiale. Les faits militaires n’ont vraiment touchés le pays qu’à la toute fin du conflit, ce qui a entrainé des destructions conséquentes. C’est l’offensive allemande de décembre 1944. Mais ce qui a véritablement marqué les esprits, c’est la dictature politique durant cette période, et notamment l’enrôlement de force de toute une classe d’âge au sein de l’armée allemande pour se battre pour une cause qui n’était pas la leur. Cela a eu de nombreuses conséquences, comme une grève générale qui a entrainé des déportations vers les camps de concentration. Cela a tellement marqué le Luxembourg que le récit historique national, celui transmis par les écoles, a longtemps prétendu que le peuple luxembourgeois avait résisté unanimement à l’oppression nazie… Pourtant aujourd’hui nous avons, ici, des doctorants, des étudiants, qui prouvent le contraire au sein de leurs travaux de recherche. Seule la résistance a été retenue comme fait marquant de la Seconde Guerre mondiale. Auparavant, la Première Guerre mondiale a peu marqué les esprits ici. Le gouvernement a d’ailleurs récemment annulé une exposition consacrée à ce sujet. On a évoqué des raisons financières, mais ce n’était pas un véritable prétexte. Au Luxembourg, ce n’était pas la « Grande...

Read More
PAYS-BAS

PAYS-BAS

By on Juil 2, 2014 in Interviews | 0 comments

LES PAYS-BAS ET L’EUROPE VUS PAR: ROBIN DE BRUIN   Victor et Louis avec l’historien néerlandais Robin de Bruin . Robin de Bruin  est un historien et un professeur d’histoire néerlandais. Il fait notamment parti du département d’études européennes de l’Université d’Amsterdam. C’est un spécialiste de la question européenne au sein de l’histoire des Pays-Bas, ainsi que de la fonction publique pendant l’occupation nazie.  . Interview publiée en partenariat avec    .   I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   La création des Pays-Bas, selon le mythe  fondateur, s’est faite avec la guerre contre l’Espagne au XVIème siècle. C’est là que s’est forgée une partie de notre identité dans notre récit national, avec des rebelles combattant le pouvoir totalitaire de l’Espagne. Après la Seconde Guerre Mondiale, cette partie de l’histoire Hollandaise a été mise en avant, et on a établit un parallèle entre une insurrection nationale contre l’Espagne et celle contre le régime nazi. Ce n’est pas totalement faux mais cela a été très exagéré. La Réforme eu un rôle considérable dans notre pays, qui se voit comme un pays protestant, un pays calviniste. C’est à nos yeux un élément fondamental de notre identité nationale. Pourtant, c’est en partie un mythe également, car les catholiques sont très présents et ont eu un rôle très important dans l’histoire. Les hommes politiques catholiques du XXème siècle ont d’ailleurs eu plus d’influence que les protestants. Mais on dit souvent que les catholiques hollandais sont aussi des calvinistes. Les Hollandais sont donc très attachés à leur identité calviniste, qui est elle même très liée au mythe fondateur né avec la guerre d’indépendance. Les colonies ont eu également un rôle considérable dans la constitution de l’identité nationale. Ce petit pays que sont les Pays-Bas a réussi à reproduire le modèle dans une autre partie du monde. Les Hollandais ont en effet régnés sur l’Indonésie jusqu’en 1949. Les Pays-Bas se sont alors perçus comme un petit pays, mais qui faisait office de leader et de modèle, autant que les plus grandes puissance d’Europe.     II. Selon vous, quels sont les personnages considérés comme  les plus importants de l’histoire de votre pays ?...

Read More
ALLEMAGNE

ALLEMAGNE

By on Juin 30, 2014 in Interviews | 0 comments

L’ALLEMAGNE ET L’EUROPE VUES PAR: ALEXANDER NÜTZENADEL    . Victor et Louis avec l’historien allemand Alexander Nützenadel . Alexander Nützenadel est un historien et professeur d’histoire allemand, il est professeur et chercheur à l’Université Humboldt de Berlin. Il a étudié notamment à Rome et à l’Université de Columbia. . Interview publiée en partenariat avec  .   I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?   Il y a un nombre très important d’évènements fondamentaux dans l’histoire allemande. S’il fallait ne conserver que les plus décisifs, le premier serait selon moi la Seconde Guerre mondiale. Evidemment, on pourrait en citer d’autres auparavant, Charlemagne, le Saint-Empire Germanique, la guerre de 1870 ou encore la Première Guerre mondiale. Mais la place occupée par la Seconde Guerre mondiale est tellement prédominante dans la mémoire et les représentations collectives qu’elle constitue le début d’une nouvelle histoire allemande. Cet événement, et le rôle joué par l’Allemagne, sont encore très présents dans toute l’Allemagne actuelle. Si l’Allemagne en tant que véritable Etat-nation n’existe que depuis 1871, elle a connu bien avant une tradition autocratique. D’une certaine manière, cette tradition autocratique a marqué profondément toute la société allemande, et la période nazie est l’aboutissement de cette tradition, poussée à son paroxysme. On observe donc que toute l’histoire allemande est liée à la Seconde Guerre mondiale. Evidemment, on ne peut pas considérer qu’elle conduit naturellement à ce drame, mais on trouve une juxtaposition d’éléments et de pratiques sociales qui trouvent un écho dans le régime nazi. Par ailleurs, il faut évoquer la Seconde Guerre mondiale, car tout ce qui a été et ce qui est fait en Allemagne jusqu’à aujourd’hui, a un lien direct ou indirect avec cette période. Cela a marqué durablement la manière dont les Allemands conçoivent leur nation et leur histoire. Enfin, il faut, de manière plus positive, parler de la réunification. Elle a officiellement lieu le 3 octobre 1990, et c’est un moment décisif pour l’histoire allemande, et européenne. Même si cela a posé de nombreux problèmes logistiques, économiques et politiques, cette réunification est finalement un processus plus long qui conduit directement à l’Allemagne actuelle, et permet de la comprendre vraiment.   II. Selon...

Read More