Navigation Menu
IRLANDE

IRLANDE

By on Juil 25, 2014 in Interviews | 0 comments

L’IRLANDE ET L’EUROPE

VUES PAR:

MARY E. DALY

.

Interview Mary E. Daly

Victor et Louis avec l’historienne irlandaise Mary E. Daly

.

Mary E. Daly est une historienne et une professeure d’histoire irlandaise. Elle enseigne au University College de Dublin, dont elle est responsable de la faculté d’Histoire. Elle est notamment diplômée de l’Université d’Harvard et elle a été élue à la Royal Irish Academy.

.

Interview publiée en partenariat avec 

Logo_Eurochannel2

 

.

I. Selon vous, quels sont les événements considérés comme les plus marquants de l’histoire de votre pays ?

 

Il me semble que l’évènement le plus important de l’histoire récente de l’Irlande a eu lieu le 1er août 1800. C’est le jour de la proclamation par la Grande-Bretagne d’un « acte d’union » unissant totalement l’Irlande au nouveau Royaume-Uni. L’Acte d’Union de 1800 donc unit le royaume unifié de Grande-Bretagne –lui-même résultat d’une union des royaumes d’Angleterre et d’Écosse depuis l’Acte d’Union de 1707 –et le royaume d’Irlande. Il donne ainsi naissance au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande. Bien que l’acte lui-même ait été voté le 2 juillet 1800, l’union devint effective seulement le 1er janvier 1801. Avant cet Acte, l’Irlande est liée par une union personnelle à l’Angleterre depuis 1541, quand la minorité protestante dominant le Parlement d’Irlande a voté l’Acte de la couronne d’Irlande de 1542, proclamant le roi Henri VIII d’Angleterre roi d’Irlande.

Par la suite, La Grande Famine, qui a eu lieu entre 1845 et 1852 modifie totalement l’histoire et la destinée de l’Irlande. Cette catastrophe fut en grande partie le résultat de cinquante années d’interactions désastreuses entre la politique économique impériale britannique, des méthodes agricoles inappropriées et l’apparition du mildiou sur l’île, un parasite qui anéantit presque intégralement les cultures locales de pommes de terre, nourriture de base des paysans irlandais, qui représentaient l’immense majorité de la population. Cet évènement a généré, pour l’Irlande, un profil démographique unique. Même si ce n’est pas la seule cause et la seule raison ; cette crise entraine une émigration sans précèdent.

Le début du XXème siècle, marqué par le Première Guerre mondiale mais aussi et surtout par la guerre d’indépendance de l’Irlande entre 1919 et 1921, est décisif. Après la guerre d’indépendance, la guerre civile, entre juin 1922 et mai 1923 coûte la vie à près de 4 000 Irlandais…

 

II. Selon vous, quels sont les personnages considérés comme  les plus importants de l’histoire de votre pays ?

 

Il faut d’abord citer Daniel O’Connell, dit le « Libérateur ». C’est un homme politique, né le 6 août 1775 et mort le 15 mai 1847, dont les combats ont marqué la première moitié du XIXème siècle. C’est lui qui est à l’origine de l’émancipation des catholiques d’Irlande (et avec eux, de tout le Royaume-Uni). Promoteur d’un nationalisme irlandais non-violent, il contribue à l’alignement des luttes politiques irlandaises sur les clivages religieux qui divisent le pays, en mobilisant la communauté catholique irlandaise en tant que force politique à part entière. En fait, on lui doit le fait que les Irlandais ont été très politisés extrêmement tôt par rapport au reste de l’Europe.

.

Daniel_O'Connell

Daniel O’Connell

.

Ensuite, Éamon de Valera joue un grand rôle, lui aussi. C’est un homme politique, considéré comme le père de la Nation libre d’Irlande, qui vécut entre 1882 et 1975 à Dublin. Il a participé à l’insurrection de Pâques en 1916 à Dublin et il surtout fut le troisième président d’Irlande du 25 juin 1959 au 24 juin 1973. Il est reconnu pour sa lutte décisive pour l’indépendance de l’Irlande vis-à-vis du Royaume-Uni au début du XXème siècle et comme le chef de l’opposition républicaine à la suite de la Guerre Civile.

.

Eamon_de_Valera

Éamon de Valera

.

Dans cette logique, le nom d’Edward Carson est important. C’est un avocat, un juge et un homme politique. Ce protestant devient député unioniste à la Chambre des communes en 18921. Il défend notamment en 1895 John Sholto Douglas, marquis de Quennsbury, contre Oscar Wilde. Opposé à toute application d’un Home Rule (1) en Irlande, il milite au sein de l’Irish Unionist Parliamentary Party. Devant l’avancée du projet, il lance une pétition en 1912, l’Ulster Covenant. En 1913, prévoyant de résister par la force à la mise en place du Home Rule, il crée un groupe paramilitaire, les Ulster Volunteers, fort de 100 000 hommes.

.

Edward_Carson

Edward Carson

.

 

III. Quels évènements de l’histoire européenne ont le plus affecté votre histoire nationale?

 

La Révolution française, ainsi que les guerres napoléoniennes, furent des évènements très importants. En effet, cela a modifié l’Europe et ses mentalités, et donc affecté l’Irlande.

Ensuite, plus directement, c’est la Première Guerre mondiale qui a le plus touché l’Irlande. Si vous souhaitez comprendre l’histoire de l’Irlande au XXème siècle, vous devez comprendre l’impact de ce conflit. En 1914, le pays est au bord de la guerre civile, le Home Rule a été voté en 1912. L’irruption de la guerre suspend ce processus qui reprend aussitôt le conflit mondial achevé. La Première Guerre mondiale a marqué l’Irlande de manière complexe, du point politique et sociale.

Par la suite, il faut évoquer la construction européenne et l’intégration à la communauté européenne de l’Irlande en 1973. Cet évènement est important car il a mis l’Irlande, d’un point de vue économique et politique, au contact de nombreuses nations.

 

IV. Comment a évolué, dans l’histoire, la représentation de l’Europe que se font les habitants de votre pays ?

 

L’Europe a longtemps été vue avant tout comme quelque chose de différent de la Grande-Bretagne. On trouve dès le Moyen-Âge l’idée de préserver la culture, la religion européenne dans les textes des moines irlandais. La période médiévale montre déjà un lien très fort entre l’Irlande et l’Europe continentale.

Au-delà de ça, à partir du XVIème siècle, on distingue clairement des liens intellectuels et culturels solides entre l’Irlande et les universités européennes, qu’elle soit à Salamanque ou ailleurs sur le continent. L’image de l’Europe est donc positive, notamment pour l’identité irlandaise. Il faut comprendre cela par rapport à la présence anglaise. Le catholicisme joue, en cela, un rôle décisif.

Par exemple, le rôle du régiment irlandais de Bulkeley à la bataille de Fontenoy est mis en valeur.  La victoire française du le 11 mai 1745 repose aussi sur le soutien de ce régiment.

Au XXème siècle, cela se complique avec les deux guerres mondiales. L’histoire devient plus complexe, notamment en termes de représentation. Mais en prenant une vue d’ensemble, on distingue clairement une relation privilégiée avec les nations catholiques d’Europe de l’ouest, qui dépasse la relative proximité géographique.

 

V. Aujourd’hui, selon vous, quelle est l’image et le rôle de  votre pays au sein de l’Union Européenne ?

 

C’est très difficile à dire, car cela a beaucoup changé avec la crise économique. Avant celle-ci, les Irlandais étaient perçus comme de bons citoyens, de bons membres de l’Union Européenne. L’Irlande était marquée par un fort soutien populaire au projet de construction européenne. Le pays était vu comme un membre actif de l’Union.

Mais le refus du traité de Lisbonne a commencé à modifié cette image. Il faut pourtant noter que c’est surtout l’économie qui influe sur l’image et le rôle de l’Irlande. Quand l’économie irlandaise s’est rapidement développée après l’entrée dans l’Union Européenne, le pays était vu comme le bon élève, l’exemple à suivre, notamment pour les pays de l’Est. De nombreux Polonais sont venus en Irlande durant cette période et se sont très bien intégrés à la population. Néanmoins avec la crise, cette image a largement changé, pour devenir plus négative.

 

 

(1)   Le Home Rule est un projet visant à donner une autonomie interne à l’Irlande, tout en restant sous la tutelle de la couronne britannique.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *